Membres

Connexion

Connexion Membres

Identifiant
Mot de passe

Edito journal Le Lien Septembre Octobre 2018

Edito

Géraldine et Sébastien Roth

Jean 7 v38 : « Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. »

Le Saut du Doubs, est une chute de 27 mètres de hauteur sur le Doubs, située sur la frontière franco-suisse.

Cette chute est célèbre pour l’impressionnant volume d’eau qui transite par ce relief abrupt.

Les randonneurs qui observent cette cascade sont émerveillés par la beauté de ce phénomène naturel, et impressionnés par la puissance de cette eau torrentielle.

Au mois de janvier dernier, le débit d’eau était à son maximum, aucun spectateur ne pouvait imaginer que quelques mois plus tard, le spectacle serait très différent…

Pourtant, depuis le début du mois d’août 2018, la chute et la rivière du Doubs sont à sec sur une vingtaine de kilomètres en Franche-Comté. Les promeneurs marchent dans le lit de la rivière ! Où est passée l’eau bouillonnante et rafraîchissante ?

Le sol karstique (troué) aux failles, qui auraient été pour certaines ré ouvertes avec les fortes crues de l’hiver ; la combinaison de cet hiver très pluvieux et d’un été exceptionnellement sec seraient à l’origine de la disparition de ces masses d’eau, que les visiteurs pensaient intarissables. Il en est parfois de même pour notre foi…

Psaume 32 v4 : « Car nuit et jour ta main s'appesantissait sur moi, Ma vigueur n'était plus que sécheresse, comme celle de l'été. »

Nous vivons des temps de bénédictions, nous sommes comblés par les bienfaits du Seigneur et soudain, l’épreuve arrive, avec une puissance exceptionnelle. Nos failles se ré ouvrent, notre vie est ébranlée et le risque que notre foi s’assèche est réel !

Il arrive également que les journées s’écoulent sans trop de difficultés, nous sommes heureux dans notre vie (réussite familiale et professionnelle, bonne santé…). Cette situation nous semble « normale », après-tout, nous avons de bonnes capacités, nous sommes travailleurs, nous entretenons notre forme ! Nous pensons « contrôler notre destinée » ; et puis insidieusement, notre foi diminue et s’assèche. Le Seigneur a souvent utilisé la nature et les phénomènes climatiques pour parler à ses serviteurs et enseigner ses disciples. Aujourd’hui encore l’observation de la nature peut nous aider à cheminer avec notre Dieu.

Aggée 1 v10-11 : « C'est pourquoi les cieux vous ont refusé la rosée, Et la terre a refusé ses produits. J'ai appelé la sécheresse sur le pays, sur les montagnes… »

Exode 7v17 : «  Ainsi parle l'Éternel: A ceci tu connaîtras que je suis l'Éternel. Je vais frapper les eaux du fleuve avec la verge qui est dans ma main; et elles seront changées en sang. »

Proverbes 25 v13-14 : « Comme la fraîcheur de la neige au temps de la moisson, Ainsi est un messager fidèle pour celui qui l'envoie; Il restaure l'âme de son maître. Comme des nuages et du vent sans pluie, Ainsi est un homme se glorifiant à tort de ses libéralités.

Que cet été chaud et sec, qui se termine, puisse rappeler à chacun, que la « sécheresse de notre foi » peut arriver vite et que l’eau vivifiante de la Parole de Dieu, est essentielle pour affermir notre relation avec notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.   

Proverbes 18 v4 : « Les paroles de la bouche d'un homme sont des eaux profondes; La source de la sagesse est un torrent qui jaillit. »

Jérémie 17 v7-8 : « Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit. »

Evènements

17 - 11 - 2019 : 10:00 - 11:30
Culte
Lieu : Eglise
24 - 11 - 2019 : 10:00 - 11:30
Culte
Lieu : Eglise